Une société Internet israélienne demande à l’autorité fiscale l’autorisation de payer les employés en Bitcoin

La société de réseaux sociaux Spot.IM prévoit de payer les employés utilisant Bitcoin, comme rapporté par le journal israélien Calcalist. Cependant, l’entreprise négocie actuellement avec l’autorité fiscale israélienne pour obtenir la permission pour le mode de paiement proposé, ainsi que la bonne façon de calculer les taux de change.

Itay Bracha, Spot.IM’s legal representative, said that salary or benefit paid to an employee is subject to taxation in Israel. The company plans to open an account on a cryptocurrency exchange. Monthly salary will be converted to bitcoin and sent over to the employee’s digital account.

In order to ensure that bitcoin’s changing value doesn’t negatively impact the situation, the average of the highest and lowest BTC value on the specified day will be calculated and used as the exchange rate. However, the staff will have the option to choose between bitcoin or fiat money. They will even be given the chance to receive half of the payment in BTC.

Les employés de Spot.IM seraient satisfaits de la discussion en cours puisque les frais de conversion élevés seront couverts par l’entreprise. En dehors du revenu net, les fonds de pension ou autres avantages ne seront pas transférés en utilisant Bitcoin.

En février 2018, l’autorité fiscale israélienne a annoncé que les cryptomonnaies sont des actifs soumis à l’impôt sur les plus-values. Ainsi, les employés devront payer une taxe de 25% au cas où ils gagnent des gains de Bitcoin.Ido Goldberg, responsable des opérations Spot.IM en Israël, a déclaré que la société prend entièrement en charge les crypto-monnaies. Afin de créer la confiance, les crypto-monnaies exigent que les entreprises les reconnaissent comme des actifs légitimes.

Spot.IM, dont le siège social est situé à New York, a reçu 25 millions de dollars en financement de série C en novembre 2017. La société a travaillé avec AOL, NBC, Refinery29, Huff Post, Time Inc. et Fox News.

Position d’Israël sur Bitcoin

Plus tôt cette année en janvier, la banque centrale d’Israël a annoncé que le pays ne reconnaissait pas la crypto-monnaie comme une monnaie ou une monnaie étrangère. Nadine Baudot-Trajtenberg, vice-gouverneur de la banque centrale, a déclaré que les cryptomonnaies « devraient être considérées comme un atout financier, avec tout ce que cela implique ».

En mars 2018, l’Israel Securities Authority (ISA) a déclaré que les sociétés de crypto – monnaie ne seraient pas cotées à la Bourse de Tel Aviv. Les nouvelles étaient attendues puisque l’ISA avait déjà fait la lumière sur ce sujet en 2017. Shmuel Hauser, président de l’ISA a déclaré: « Nous pensons que les prix du bitcoin se comportent comme des bulles et nous ne voulons pas que les investisseurs subissent cette volatilité et incertitude. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *