Sortie De La Version Bêta Des Flux IOTA Avec Une Amélioration Des Performances De 100 Fois

  • La Fondation IOTA a publié la version bêta de IOTA Streams.
  • Sur la base de la réduction de la taille de la bibliothèque, IOTA Streams offrira une amélioration des performances de près de 100 fois pour ouvrir la voie à son intégration dans les solutions IoT.

Après avoir publié la version alpha de Streams en février, la Fondation IOTA a maintenant franchi l’étape suivante et a publié la version bêta hier. Une sortie de la version 1.0 est prévue avec le lancement de Chrysalis phase 2, qui est prévu pour novembre. La Fondation IOTA a annoncé la sortie via Twitter: IOTA Streams Alpha Update, septembre 2020 – Nous avons fait des progrès substantiels avec l’équipe développant #IOTAStreams et le code de base. Tout le monde est invité à tester certaines des nouvelles fonctionnalités pendant la transition des #IOTA Streams vers la version bêta.

IOTA Streams est une nouvelle version grandement améliorée de MAM v0 (Masked Authenticated Messaging), qui a été introduite en novembre 2017. Alors que l’objectif de MAM était simplement de fournir une solution pour l’envoi de données cryptées, inaltérables et protégées par le droit d’auteur à l’aide de Tangle, IOTA Streams fournit un cadre pour l’envoi de messages et de flux de données sécurisés. Il fournit également une méthode universelle permettant aux appareils de communiquer de manière sécurisée et privée sur le Tangle et est censé apporter des «améliorations d’efficacité massives».

Selon les critères de référence actuels de la Fondation IOTA, la nouvelle version se traduit par «la réduction de la taille de la nouvelle bibliothèque Streams à une réduction de près de 10 fois la taille de la bibliothèque tout en améliorant de près de 100 fois les performances en fonction des contraintes de ressources et du temps de traitement requis.» Ceci, selon la Fondation IOTA, ouvre la voie à l’intégration des flux IOTA dans les solutions IoT.

Le passage à no-std permet l’utilisation des flux IOTA dans les dispositifs embarqués à faible consommation, et entraîne également des améliorations de taille supplémentaires significatives, actuellement estimées à une réduction de taille de 4 à 5 fois.

L’une des améliorations les plus importantes est également «une fonctionnalité connue sous le nom de séquençage», qui n’était auparavant pas activée dans MAM, mais qui permet de couvrir de nombreux utilitaires de MAM tout en ajoutant plus de fonctionnalités. Fondamentalement, les flux IOTA différencieront deux versions principales du séquençage, «Single Branch» et «Multi Branch», pour refléter la disposition des données dans un canal.

Avec la «branche unique», dans un canal avec une seule branche, tous les messages de tous les éditeurs du canal sont envoyés de manière incrémentielle à une seule branche. La fonction «Multi Branch» est une configuration de canal plus complexe qui «utilise une branche comme point de référence, appelée branche de séquençage pour mapper des éditeurs individuels vers une ou plusieurs branches de messagerie trouvées dans le canal».

Avec la version bêta, la Fondation IOTA a également demandé de l’aide pour les tests de la communauté:

Nous aimerions profiter de cette occasion pour recueillir des commentaires, puis ajuster la spécification et l’implémentation à venir si nécessaire, comme défini dans notre feuille de route. Nous souhaitons également la bienvenue à d’autres membres de la communauté pour aider à développer les liaisons Go, JavaScript et Python nécessaires.

Pour plus de détails sur le fonctionnement de la nouvelle version bêta de IOTA Streams, ainsi que sur toutes les nouvelles fonctionnalités, vous pouvez visiter le  blog IOTA .

Laisser un commentaire