Ripple: Banque japonaise Miyazaki participe en tant qu’actionnaire de MoneyTap

  • Avec la Miyazaki Bank, la 37e institution financière japonaise a rejoint le projet Money Tap, basé sur RippleNet, en tant qu’actionnaire.
  • Money Tap utilise l’ancien protocole xCurrent de Ripple et n’utilise donc pas actuellement XRP.

Yoshitaka Kitao, président et directeur général de SBI Holdings, a annoncé hier que la Miyazaki Bank, la 37e institution financière japonaise, deviendra actionnaire de Money Tap. L’application pour smartphone a déjà été lancée il y a deux ans pour iOS et Android par la joint-venture du groupe japonais SBI (60%) et Ripple (40%), SBI Ripple Asia. Comme indiqué dans le communiqué de presse officiel de SBI Holdings, la Miyazaki Bank participera désormais au financement « communautaire » du projet:

Sur la base de sa philosophie de gestion de « coexistence et coprospérité avec les communautés locales », la Miyazaki Bank continuera à s’engager dans le financement de proximité qui contribue à la revitalisation de l’économie locale, et encouragera activement la fourniture sans heurts de fonds et le soutien à l’expansion des performances des clients et à la revitalisation des entreprises.

L’application est basée sur l’ancien protocole xCurrent de Ripple (maintenant intégré dans RippleNet) et n’utilise donc pas actuellement le token XRP. L’objectif de l’application est de faciliter et d’améliorer à la fois les paiements transfrontaliers et les paiements nationaux japonais.

Les virements bancaires au Japon ne sont disponibles qu’à des moments limités. L’application, en revanche, permet d’envoyer des virements 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, le virement étant effectué à l’aide d’un compte bancaire, d’un numéro de téléphone ou d’un code QR. En outre, MoneyTap permet d’éviter les coûts liés aux frais bancaires et aux frais de guichet automatique existants au Japon et offre des transferts totalement gratuits, comme le souligne le communiqué de presse.

En outre, les frais interbancaires toujours élevés au Japon constituent une situation unique au niveau international. En fournissant l’infrastructure financière de la prochaine génération, MoneyTap contribuera à revitaliser l’activité économique et à améliorer la compétitivité internationale en appliquant un principe de concurrence saine aux niveaux de frais rigides actuels de l’infrastructure de paiement.

Comme indiqué dans l’annonce de SBI Holding, le consortium travaille actuellement à l’extension de la fonctionnalité pour inclure les frais prépayés et les transferts peer-to-peer.

Le rôle central de la SBI pour l’adoption de Ripple et XRP

SBI Holdings est considéré comme l’un des partenaires les plus importants de Ripple en Asie. Le conglomérat financier japonais a à plusieurs reprises initié et mis en œuvre des projets basés sur Ripple au Japon au cours des derniers mois et des dernières années. La figure centrale est le PDG de SBI Holdings, Yoshitaka Kitao, qui est également membre du conseil d’administration de Ripple.

SBI Ripple Asia, l’entreprise commune formée par SBI et Ripple, est composée de 61 banques japonaises, qui couvrent plus de 80 % des actifs bancaires au Japon. Le consortium a notamment annoncé à la fin de l’année dernière son intention de capter jusqu’à 50 % du volume total des transactions de RippleNet une fois que l’infrastructure technologique de la solution de paiement ODL (liquidité à la demande) basée sur XRP sera en place pour envoyer des fonds du Japon vers d’autres banques d’Asie du Sud-Est.

Laisser un commentaire