Ray Dalio affirme que le Bitcoin pourrait être interdit aux Etats-Unis

Le gestionnaire de fonds spéculatifs Ray Dalio a récemment fait valoir que le gouvernement américain pourrait interdire le Bitcoin dans le pays s’il le jugeait nécessaire

Une interdiction du Bitcoin aux États-Unis n’est pas une idée farfelue selon le milliardaire Ray Dalio. Le gestionnaire de fonds spéculatifs est convaincu qu’il est fort probable que les États-Unis interdisent le Bitcoin. M. Dalio, qui est le directeur général de Bridgewater Associates, le plus grand fonds spéculatif d’investissement des États-Unis, a fait part de ses réflexions sur l’avenir de la crypto-monnaie phare lors d’un épisode de l’émission Influencers with Andy Serwer.

Il a fait référence à la loi sur la réserve d’or de 1934 lorsque le gouvernement américain, à l’époque, a interdit la possession privée d’or dans le but de sécuriser son système monétaire. Cette loi, comme il l’a expliqué, a été mise en œuvre pour empêcher l’or de concurrencer la monnaie fiduciaire en tant qu’étalon de richesse.

Dalio a comparé cette affaire à la probable mise hors la loi du Bitcoin (qui a prospéré alors même que le dollar et d’autres actifs traditionnels luttaient) si besoin était. L’investisseur milliardaire a expliqué que les banques centrales aiment contrôler les vagues d’offre et de demande dans leur pays de manière monopolistique. Il a ajouté que ces banques pourraient se sentir menacées par d’autres formes de monnaie comme les actifs digitaux, car elles ont tendance à créer une demande et une offre qu’elles ne peuvent pas contrôler.

« Chaque pays chérit son monopole sur le contrôle de l’offre et de la demande », a-t-il dit. « Ils ne veulent pas que d’autres monnaies opèrent ou soient en concurrence, car les choses peuvent devenir incontrôlables. Je pense donc qu’il serait très probable que, dans certaines circonstances, cette monnaie soit interdite comme l’or l’a été. »

Le chef de Bridgewater Associates a attiré l’attention sur la situation actuelle de l’Inde, où le gouvernement étudie la possibilité d’interdire les crypto-monnaies, dont le Bitcoin. Cela fait à peine trois semaines que le ministre indien des Finances a fait des remarques sur la position du pays sur les crypto-monnaies, affirmant qu’il n’y avait qu’une petite fenêtre de tir pour expérimenter les crypto-monnaies.

Dalio a fait valoir qu’une interdiction gouvernementale entraînerait une chute de la demande. Le gestionnaire de fonds spéculatifs est resté sceptique quant à la possibilité de garantir la confidentialité de du crypto actif, tout en concédant qu’il n’était pas au courant du bitcoin et de sa technologie sous-jacente.

« Maintenant, peuvent-ils le faire ? Oui. Maintenant, nous entrons dans les détails. D’après ce que je comprends des personnes qui sont en quelque sorte dans la surveillance au sein du gouvernement, oui, ils peuvent comprendre qu’ils peuvent le tracker. Ils peuvent savoir qui s’en occupe. Je ne sais pas, comme, je ne suis pas un expert en la matière. Mais, vous savez, il y a toute une panoplie d’outils disponibles, est-ce que ce sont des wallets privés ? Ce ne sont pas des wallets privés ? »

L’article Ray Dalio affirme que le Bitcoin pourrait être interdit aux Etats-Unis est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire