Rapport hebdomadaire : Monobank prévoit de s’implanter dans le crypto secteur alors que le Kazakhstan adopte une règle fiscale sur les cryptos

Voici un résumé des principales actualités de la semaine en matière de crypto-monnaie que vous avez peut-être manquées.

Monobank envisage de proposer des crypto-monnaies prochainement

Selon un rapport publié lundi, Monobank, qui est déjà la première banque purement mobile en Ukraine, s’efforce de devenir la première banque du pays à proposer des services de crypto-monnaie à ses clients. Conformément aux propos du PDG de la banque, Oleg Grokhovsky, la banque a déjà entrepris avec succès un programme pilote pour déterminer la faisabilité de l’intégration des offres de crypto-monnaies dans le portefeuille de la banque.

La nouvelle fonctionnalité, qui devrait faciliter l’achat et la vente d’actifs cryptos à l’aide de cartes de débit, sera lancée dans le courant du mois. Le gouvernement ukrainien a eu des réactions mitigées, allant de l’acceptation à une vigilance accrue à l’égard des crypto-monnaies. Avant le début de l’année, l’Ukraine n’avait pas mis à jour les réglementations régissant les cryptos dans le pays, une situation qui a changé assez rapidement.

Depuis lors, cependant, des réglementations plus récentes ont été établies. Les règles mises à jour exigent que les échanges dans le pays établissent des procédures de connaissance du client et mettent à nu leur propriété. Dans l’ensemble, le pays européen s’est montré positif envers les crypto-monnaies, au point de collaborer avec le Stellar Development Fund pour aider à établir ces actifs digitaux. Cependant, le gouvernement est resté inflexible dans son opposition à une monnaie digitale de banque centrale.

Les crypto mineurs du Kazakhstan commenceront à payer des taxes l’année prochaine

Le président du Kazakhstan a récemment signé une ordonnance qui ferait payer des taxes aux mineurs de crypto dans le pays à partir du 01 janvier 2022. Le Kazakhstan rejoint la liste des pays comme l’Iran qui ont imposé aux mineurs des réductions de frais. Les amendements devraient permettre aux mineurs de payer jusqu’à un tenge kazakh pour chaque kWh que leurs activités de crypto consomment.

Albert Rau, qui est à l’origine de la législation, a expliqué que cette mesure contribuerait à réduire l’utilisation non réglementée de l’énergie. S’adressant à la chaîne d’information locale Kursiv, il a ajouté que les nouvelles lois contribueraient à faire entrer le secteur de la crypto dans la sphère réglementaire. Malgré le fait que le gouvernement maintienne son projet de taxation, les membres locaux du secteur de minage ont été moins satisfaits de cette décision.

Les taxes imposées seront probablement bénéfiques pour le pays, étant donné que le Kazakhstan a vu un afflux de mineurs d’autres pays, la Chine en tête, principalement en raison de la vigilance accrue et des tarifs d’électricité abordables. Contrairement à la nation asiatique, d’autres pays ont pris des mesures tout aussi sévères. La Chine, par exemple, a mené une répression intense et une série de fermetures forcées dans les provinces où l’activité de minage était importante.

Hong Kong inculpe les cadres supérieurs de Bithumb pour fraude

Les médias locaux de Corée du Sud ont rapporté cette semaine que le plus grand échange de crypto du pays, Bithumb, fait face à des accusations de la part de son ancien partenaire thaïlandais. Le partenaire thaïlandais indique que Bithumb a pris une décision non consentie d’arrêter son activité en Thaïlande. En conséquence, la direction générale de l’échange fait face à un procès pour activité frauduleuse.

Deux des filiales de Bithumb à Hong Kong, GBEX et Bithumb Global Holdings, doivent également être accusées d’avoir ignoré leurs responsabilités contractuelles. Les deux filiales sont accusées d’avoir fait partie d’un plan visant à lancer un échange de crypto distinct en Thaïlande contre les termes contractuels. Les accusateurs reprochent également à Bithumb d’avoir délibérément communiqué de fausses intentions concernant le lancement du coin BXA dans le pays, pour ensuite ne pas l’inscrire sur sa plateforme.

Auparavant, Lee Jung Hoon, le fondateur de Bithumb, avait déjà reçu 112 millions de wons sud-coréens en paiement partiel, et il sera jugé pour des accusations de fraude portant sur 100 millions de wons.  Les anciens partenaires thaïlandais de Bithumb ont expliqué qu’ils avaient décidé de porter plainte à Hong Kong après avoir constaté qu’une plainte déposée en Corée du Sud était restée sans suite pendant environ neuf mois.

La banque Sygnum met en place le staking d’Ethereum 2.0 pour ses clients

La banque Sygnum prévoit de permettre à ses clients de stakes ETH 2.0 via leurs wallets actuels, ce qui en fera la première banque à le faire. Sygnum, qui se concentre sur les services de crypto-monnaies, permettra désormais aux clients de staker leur Ethereum pour gagner 7% d’intérêt par an.

La première banque d’actifs digitaux au monde a expliqué qu’Ethereum est un actif digital à fort potentiel, notamment pour les investissements à long terme. Selon Staking Rewards, Ethereum n’est devancé que par Cardano en termes de capitalisation par staking, avec un montant approximatif de 13,5 millions de dollars. L’offre ADA de Cardano compte 31,8 milliards de dollars d’actifs stakés.

La banque a déjà lancé le staking pour l’offre Tezos (XTZ) en novembre 2020. Elle doit faire face à une forte concurrence de la part des échanges de crypto contemporains qui offrent des services similaires. Ethereum est déjà une crypto-monnaie de premier plan au niveau mondial, et le modèle 2.0 remplacera la vérification Proof of Work des transactions par un mécanisme de consensus Proof of Stake. L’upgrade devrait également offrir une meilleure efficacité en matière d’utilisation de l’énergie et réduire le temps de transaction.

Goldman Sachs prédit qu’Ether surpassera Bitcoin

La banque américaine Goldman Sachs a publié mardi une note détaillant sa vision de l’espace crypto dans les années à venir. Goldman Sachs prévoit qu’Ether (ETH) détrônera le Bitcoin en tant que réserve de valeur digitale la plus importante. La banque d’investissement mondiale a fait valoir que, même si le Bitcoin a l’avantage d’être le premier à s’imposer, son manque d’utilisation dans des cas réels placerait Ether en tête.

La banque a également insisté sur le fait que ni Ether ni Bitcoin ne sont en mesure de surpasser l’or. Le métal précieux reste, de manière prévisible, la meilleure réserve de valeur, en raison de la tendance à la volatilité des actifs digitaux. Goldman a expliqué que l’or reste un actif défensif en concurrence avec les actifs risqués, y compris les titres et les crypto-monnaies, à parts égales.

Goldman a également souligné que la nature hautement compétitive des crypto-actifs les empêche de débloquer des niveaux plus élevés de sécurité pour les investissements. En avril dernier, le concurrent de Goldman, JP Morgan, a noté qu’Ether s’est mieux comporté que Bitcoin et a donc rédigé un rapport citant une base de demande fiable, une liquidité robuste et une dépendance minimale aux produits dérivés comme raisons de cette surperformance.

L’article Rapport hebdomadaire : Monobank prévoit de s’implanter dans le crypto secteur alors que le Kazakhstan adopte une règle fiscale sur les cryptos est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire