Rapport hebdomadaire : Les inquiétudes concernant le yuan digital refont surface alors que l’UE veut renforcer la réglementation crypto

Voici les titres les plus intéressants du secteur des crypto-monnaies que vous avez peut-être manqués cette semaine.

Un trio de sénateurs républicains demande l’interdiction du yuan digital pour les athlètes américains aux Jeux olympiques de Pékin

Un groupe de sénateurs républicains a écrit lundi au Comité olympique et paralympique des États-Unis (USOPC) pour lui demander d’interdire à tous les athlètes olympiques américains d’utiliser le yuan digital lors des Jeux olympiques d’hiver de Pékin qui auront lieu au début de l’année prochaine. Les sénateurs Roger Wicker, Marsha Blackburn et Cynthia Lummis ont écrit à la commission après la récente confirmation par la Chine que les voyageurs internationaux pourraient utiliser le yuan digital pour leurs transactions quotidiennes pendant les Jeux olympiques.

L’une des raisons invoquées par les sénateurs était la conviction que le gouvernement chinois pourrait tenter d’espionner les Américains, une suspicion liée à de récents détails émergents qui ont révélé que lors de l’utilisation de la nouvelle monnaie, le gouvernement chinois serait en mesure de déterminer où et ce qu’un utilisateur achète. Les sénateurs ont également averti que le Parti communiste chinois a un précédent en matière de surveillance de ses citoyens.

Par le passé, le gouvernement chinois a été mis sur la sellette pour avoir utilisé des technologies en développement afin de supprimer des communautés minoritaires dans le pays. La Chine a depuis répondu aux sénateurs en les accusant de politiser un événement sportif et leur a demandé de cesser d’utiliser le coin digital chinois pour semer le trouble.

Les investisseurs institutionnels se montrent plus enthousiastes à l’égard des cryptos

Selon une étude menée entre le 2 décembre de l’année dernière et le 2 avril de cette année par Fidelity Digital Assets, un nombre important d’investisseurs s’attendent à acheter des actifs digitaux dans un avenir proche. Fidelity Digital Assets, dans sa recherche, a défini l’investissement dans les actifs digitaux comme un investissement direct dans la crypto-monnaie, l’achat d’actions affiliées à la crypto-monnaie, ou l’engagement à travers d’autres produits de crypto-monnaie.

Reuters a également rapporté que Coalition Greenwich a mené l’enquête pour le compte de Fidelity Digital Assets et que la portée de l’étude comprenait des fonds spéculatifs, des investisseurs fortunés et des conseillers financiers, totalisant jusqu’à 1 100 participants dans le monde entier : 408 aux États-Unis, 299 en Asie et 393 en Europe. Les résultats de l’étude ont révélé que 70 % des participants prévoyaient d’investir dans les crypto-monnaies au cours des prochaines années.

90 % des personnes intéressées par les crypto-monnaies ont révélé qu’elles s’attendaient à voir leurs clients ou leurs entreprises respectives rejoindre la révolution des actifs digitaux dans les cinq prochaines années. Une observation plutôt intéressante de l’étude est que neuf investisseurs sur dix ont vu quelque chose d’attrayant dans la crypto, la majorité d’entre eux citant l’absence de corrélation de la crypto avec d’autres actifs et d’autres notant sa propension à la technologie innovante.

Les régulateurs européens proposent d’interdire les transactions anonymes en crypto

En début de semaine, l’Union européenne a suggéré que les lois de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, qui ne couvrent actuellement que partiellement les crypto-monnaies, soient étendues à toutes les crypto-monnaies et aux produits associés, dans le but de lutter contre le blanchiment d’argent. Cette mesure intervient alors que l’Union européenne tente de réglementer le secteur en pleine expansion des crypto-monnaies. Le principal changement apporté par la réglementation proposée est l’obligation pour les sociétés de crypto-monnaies d’exercer une diligence raisonnable sur leurs clients.

Cela implique la collecte d’informations personnelles sur les utilisateurs, notamment leur nom, leur numéro de compte, leur adresse et leur date de naissance. La loi rendrait également illégale la création de comptes bancaires anonymes. Si les pays européens adoptent ces nouvelles propositions, l’un des principes fondamentaux de la crypto-monnaie, l’anonymat, sera affecté.

Toutefois, les nouvelles recommandations ont encore un long chemin à parcourir, car elles doivent encore être approuvées par les États membres de l’UE, et l’approbation du Parlement européen est également en attente. L’UE a étudié l’idée de créer un euro digital, une initiative qui a finalement été lancée la semaine dernière. Ce lancement fait suite à une collaboration en février entre l’UE et la Banque centrale européenne (BCE) pour explorer la possibilité de créer cet actif digital.

Goldman Sachs constate que 60 % des family offices méga-riches sont déjà présents ou intéressés par les crypto-monnaies.

Une enquête menée par l’institution bancaire multinationale Goldman Sachs a révélé que 45% des investisseurs de family offices sont intéressés par les crypto-monnaies, tandis que 15% sont déjà investis dans des actifs digitaux. Ces 45 % attribuent leur intérêt au fait que les crypto-monnaies constituent une protection contre l’inflation, d’autant plus si l’on tient compte de l’augmentation des stimuli monétaires et fiscaux observée l’année dernière.

L’étude a porté sur environ 150 family offices, dont 22 % géraient des actifs d’une valeur de 5 milliards de dollars ou plus. 45% avaient des actifs évalués entre 1 et 4,9 milliards de dollars. Des comparaisons régionales ont révélé que 24 % des family offices américains, 8 % des family offices asiatiques et seulement 8 % de l’ensemble des family offices du Moyen-Orient, d’Europe et d’Afrique avaient investi dans des actifs digitaux.

Un pourcentage substantiel de 39 % des participants a déclaré qu’ils n’investiraient jamais dans les crypto-monnaies, la moitié environ de ces bureaux invoquant la volatilité des crypto-monnaies, tandis que 40 % n’étaient tout simplement pas satisfaits de l’infrastructure crypto actuelle.

Lors d’un entretien avec Bloomberg, Melina Flynn, la co-responsable mondiale des fortunes privées chez Goldman Sachs, a noté qu’il y avait eu un pic d’intérêt avec davantage de family offices s’informant sur la blockchain et les technologies affiliées. Elle a également révélé que plusieurs de ces family offices pensaient que la crypto pourrait éventuellement devenir aussi impactante qu’internet.

L’intégration de USDC par MasterCard simplifie les paiements crypto par carte

MasterCard offre des services de crypto-monnaie depuis un certain temps déjà, et l’un des grands défis de sa plateforme est la nécessité de convertir la crypto-monnaie des utilisateurs en fiat avant qu’elle ne s’installe dans le réseau de MasterCard. Ce problème semble toutefois toucher à sa fin.

Plus tôt dans l’année, MasterCard avait annoncé son intention d’autoriser l’utilisation de certains stablecoins directement sur sa plateforme et de résoudre ainsi le problème de la conversion. La société de solutions de paiement a révélé mardi qu’elle travaillait avec Circle, Paxos Trust et Evolve Bank & Trust pour tester la nouvelle capacité de MasterCard avant qu’elle ne soit déployée.

Le vice-président de MasterCard, Raj Dhamodharan, a expliqué que peu d’institutions disposaient de l’infrastructure fondamentale nécessaire pour développer des systèmes permettant de convertir les crypto-monnaies en fiat. C’est pourquoi MasterCard est intervenue pour combler cette lacune. Circle, qui est l’une des entreprises collaborant avec MasterCard, est le plus grand opérateur de l’USDC, un coin qui est devenu populaire en raison de son adossement à la monnaie fiduciaire, le dollar américain. Les stablecoins tels que l’USDC ont récemment fait l’objet d’un intérêt accru, plus encore que les crypto actifs traditionnels tels que le BTC.

L’article Rapport hebdomadaire : Les inquiétudes concernant le yuan digital refont surface alors que l’UE veut renforcer la réglementation crypto est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire