Les sénateurs américains s’inquiètent de l’utilisation du yuan digital lors des prochains Jeux olympiques

De hauts responsables du gouvernement chinois ont précédemment laissé entendre que le yuan digital pourrait être lancé lors des Jeux olympiques d’hiver.

Hier, un groupe de trois sénateurs républicains a envoyé une lettre ouverte au Comité olympique et paralympique des États-Unis pour lui demander d’interdire aux athlètes olympiques américains d’utiliser le paiement électronique en monnaie digitale chinoise (DCEP) lors des Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Pékin. Les sénateurs – Cynthia Lummis, Marsha Blackburn et Roger Wicker – ont exprimé leur inquiétude et leur désapprobation totale à l’égard du Renminbi digital.

« Plus précisément, nous demandons instamment au Comité olympique et paralympique des États-Unis (USOPC) d’interdire aux athlètes américains de recevoir ou d’utiliser des yuans digitaux pendant les Jeux olympiques de Pékin », peut-on lire dans une partie de la lettre.

La CBDC chinoise est en cours de développement depuis plus de six ans maintenant, et ce n’est que récemment que de plus amples détails à son sujet sont apparus. Il est apparu depuis que cette monnaie poserait de sérieux problèmes de confidentialité, car le gouvernement serait en mesure de savoir où l’argent d’un utilisateur a été dépensé et quel article a été acheté avec cet argent. Les sénateurs ont déploré que le parti communiste chinois puisse utiliser cette monnaie pour espionner les athlètes américains.

Ils ont également prévenu que leur inquiétude n’était pas purement hypothétique, étant donné que le Parti communiste chinois a, par le passé, utilisé la technologie pour surveiller les citoyens chinois, WeChat étant cité comme un exemple notoire.

« Ces inquiétudes sont d’autant plus vives que le Parti communiste chinois utilise les technologies nouvelles et émergentes pour réprimer la minorité ouïghoure, les habitants de Hong Kong et tous ceux qui, dans toute la Chine, luttent pour la liberté d’expression », écrivent les sénateurs.

Li Bo, gouverneur adjoint de la Banque populaire de Chine (PBoC), a lancé l’idée de tester la monnaie digitale pendant les Jeux olympiques. L’idée aurait été concrétisée la semaine dernière. La PBoC a publié un document révélant que les étrangers qui viendraient assister aux Jeux olympiques seraient autorisés à ouvrir un compte e-CNY pour répondre aux besoins de transactions quotidiennes. Le gouvernement chinois a étendu les essais, la PBoC révélant qu’une valeur approximative de 5,3 milliards de dollars du coin digital avait été dépensé à titre d’essai au cours des deux dernières années.

La Chine a présenté sa proposition de CBDC comme une solution qui rendrait les transactions pratiques et sûres pour les utilisateurs sans qu’ils aient besoin d’accéder aux services bancaires. Cela n’a toutefois pas empêché d’autres parties, comme les États-Unis, de s’inquiéter du rôle et de l’impact de cette monnaie. Des institutions européennes ont également exprimé leur inquiétude quant à l’influence potentielle du yuan digital, en mettant en garde contre le fait que l’e-CNY pourrait avoir un impact considérable sur la souveraineté de l’euro.

L’article Les sénateurs américains s’inquiètent de l’utilisation du yuan digital lors des prochains Jeux olympiques est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire