Les propriétaires canadiens de bitcoins sont moins susceptibles de posséder des compétences financières.

La Banque du Canada a récemment publié son enquête annuelle Bitcoin Omnibus, un rapport basé sur les tendances observées dans l’adoption et l’utilisation de Bitcoin , ainsi que d’autres actifs cryptographiques. Le rapport indique que le pourcentage de la population canadienne qui connaît Bitcoin est passé de 62% à 89% entre 2016 et 2018. Le rapport indique également qu’il y a eu une augmentation de 2% du nombre de personnes possédant Bitcoin; de 3% en 2016 à 5% deux ans plus tard.

Le rapport commençait par affirmer que son intention derrière le contrôle de l’adoption était de comprendre comment son utilisation par les Canadiens pourrait affecter le système financier du pays. En outre, le rapport indique que cette enquête aidera la Banque du Canada à mieux comprendre l’ impact potentiel de Bitcoin sur ses fonctions essentielles.

Une observation intéressante faite dans le rapport est qu’il n’ya eu aucun changement dans les connaissances sur le Bitcoin de 2017 à 2018, un résultat très différent de l’augmentation considérable observée auparavant entre 2016 et 2017. En outre, les Canadiens, hommes, jeunes, diplômés universitaires ou les revenus élevés des ménages auraient davantage de chances de connaître la crypto-monnaie.

Bien que la propriété de Bitcoin ait augmenté au cours de la période de deux ans, cela n’a pas été maintenu dans tous les groupes démographiques. Par exemple, la participation des hommes est restée constante à environ 6,7%, tandis que celle des femmes est passée de 2,1 à 3,7%. En outre, le pourcentage de propriétaires parmi les plus de 55 ans est passé de 0,5% à 1,7%, tandis que celui des 18 à 34 ans est resté relativement inchangé en 2018.

Une autre observation notable faite dans le rapport est que les propriétaires de Bitcoin sont plus susceptibles d’avoir une littératie financière plus faible que la population en général. Le rapport a révélé que 38% des propriétaires de Bitcoin avaient une faible littératie financière, contre 27% de la population totale.

Laisser un commentaire