Le président de la SEC affirme que les USA n’interdiront pas les cryptos

Gensler note toutefois qu’une interdiction pourrait être imposée par le Congrès américain s’il le souhaite.

Les États-Unis ne prévoient pas d’interdire les crypto-monnaies à l’instar de la Chine, a confirmé mardi le président de la Securities and Exchange Commission (SEC), Gary Gensler.

Le chef de la SEC a fait cette déclaration lors d’une audience de la commission des services financiers de la Chambre des représentants.

Ces commentaires ont été faits dans le cadre d’une réponse au représentant Ted Budd, qui avait demandé à Gensler si le régulateur envisageait de suivre l’exemple de la Chine en interdisant les crypto-monnaies aux États-Unis afin d’avoir une monnaie digitale de banque centrale (CBDC) efficace.

Dans sa réponse, Gensler a déclaré que l’organisme de surveillance des valeurs mobilières ne pouvait pas interdire les crypto-monnaies et n’avait pas de tels projets. Il a ajouté que l’imposition d’une telle interdiction « relèverait du Congrès ».

Les commentaires du président de la SEC sur les crypto-monnaies reflètent ceux que le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a faits au Congrès la semaine dernière. Le président de la Fed a déclaré aux législateurs lors de l’audition de la commission des services financiers de la Chambre des représentants qu’il n’était pas prévu d’imposer une interdiction des crypto-monnaies.

La SEC envisage de réglementer les plateformes d’échange et les stablecoins

Alors que la Fed et la SEC n’expriment aucune volonté d’interdire le Bitcoin et les autres crypto-monnaies, Gensler souhaite que le secteur soit correctement réglementé. En réponse à une question sur la réglementation, le patron de la SEC a noté que, même si les nouvelles technologies peuvent être révolutionnaires, elles ne peuvent prospérer que si elles s’inscrivent dans un cadre réglementaire.

Gensler envisage également des mesures réglementaires strictes à l’encontre des plateformes d’échange de crypto-monnaie et des projets dans l’espace de la finance décentralisée (DeFi).

Le président de la SEC a ajouté qu’une des façons d’assurer la surveillance réglementaire des crypto-monnaies est de faire enregistrer les plateformes d’échange. Cela devrait inclure les plateformes d’échange décentralisées (DEX) qui « ne prennent pas de garde de crypto » mais ont toujours un protocole centralisé et nécessitent donc une plus grande politique publique.

Gensler a également abordé la question des stablecoins et des jetons cryptos. Pour les premiers, le régulateur estime qu’ils peuvent poser des risques systémiques, tandis qu’une majorité de jetons pourraient finir par être classés comme des valeurs mobilières.

Malgré ces commentaires, les perspectives réglementaires pour les crypto-monnaies aux États-Unis restent floues, ce qui empêche plusieurs entreprises grand public de trader des crypto-monnaies. Selon Gensler, l’environnement réglementaire sera rapidement rationalisé s’il y a une coordination entre la Commodities Futures Trading Commission (CFTC) et la SEC.

L’article Le président de la SEC affirme que les USA n’interdiront pas les cryptos est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire