Le Mexique ne prévoit pas d’adopter la crypto comme monnaie légale

Le président du Mexique a confirmé que le pays ne suivra pas les traces du Salvador en adoptant les cryptos comme forme de paiement légale.

Le Mexique n’adoptera pas de sitôt les crypto-monnaies comme monnaie légale, selon le président Andres Manuel Lopez Obrador. Le média local Expansion Politica rapporte que lors d’une conférence de presse tenue hier, le président a écarté les crypto-monnaies, estimant qu’elles ne sont pas essentielles au développement du pays d’un point de vue financier.

Le président Lopez Obrador n’a pas été du genre à exprimer directement son opinion sur les crypto-monnaies, mais dans ses derniers commentaires, il a affirmé que le Mexique devait maintenir l’orthodoxie dans son positionnement financier.

« Nous n’allons pas changer sur cet aspect. Nous pensons que nous devons maintenir l’orthodoxie dans la gestion des finances (et) ne pas essayer d’innover beaucoup dans la gestion financière. »

Contrairement aux dirigeants du Salvador et du Venezuela, le président Lopez Obrador estime que le pays n’a pas besoin de s’encombrer de l’adoption des crypto-monnaies. Il a observé qu’au lieu de rendre l’économie favorable au Bitcoin, le gouvernement devait se concentrer sur le renforcement des mesures autour de la collecte des impôts pour éviter l’évasion.

« La vérité est que nous n’avons pas eu de problème en termes de collecte des impôts, et cela nous donne beaucoup de tranquillité d’esprit », a-t-il déclaré.

La Banque du Mexique et la Commission nationale des banques et des valeurs mobilières ont publié en juin une déclaration commune mettant en garde les investisseurs potentiels contre les risques liés aux investissements dans les actifs virtuels. Les institutions ont également mis en garde contre l’utilisation de ces actifs comme moyen d’échange. Cette annonce faisait suite à une déclaration du milliardaire Ricardo Salinas Pliego, qui avait déclaré que sa banque étudiait la possibilité d’accepter le Bitcoin.

« Bien sûr, je recommande l’utilisation de Bitcoin, et moi et ma banque travaillons pour être la première banque au Mexique à accepter Bitcoin, si vous avez besoin de plus de détails ou d’informations suivez-moi sur mon compte Twitter », a écrit Pliego.

En Russie, le président Vladimir Poutine a adopté une position moins radicale sur la crypto-monnaie. S’exprimant lors d’une interview modérée par CNBC et publiée sur le site Web du Kremlin jeudi, le dirigeant russe a déclaré qu’il voyait de la valeur dans le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies. Il a ajouté que les crypto actifs pourraient un jour être utilisés comme unité de règlement des comptes.

M. Poutine a également insisté sur le fait que, malgré leur valeur et leur potentiel d’utilisation, il ne pense pas que les crypto-monnaies puissent être utilisées pour le trading du pétrole. À la question de savoir s’il voyait les crypto-monnaies comme une alternative au dollar dans le trading du pétrole, étant donné que la Russie a été victime des récentes sanctions américaines, le président russe a laissé entendre que les crypto-monnaies étaient encore immatures. Il a également souligné que les besoins massifs en énergie associés aux cryptos pourraient entraver leur adoption.

L’article Le Mexique ne prévoit pas d’adopter la crypto comme monnaie légale est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire