le gouverneur de la Banque centrale du Maroc déclare que le projet de loi sur la cryptographie est désormais « prêt »

Un projet de loi marocaine sur la cryptographie, qui vise à protéger les individus contre les risques liés au crypto trading, est prêt et sera bientôt présenté aux parties prenantes, a déclaré Abdellatif Jouahiri, le gouverneur de Bank Al-Maghrib (BAM). L’adoption de la cryptographie par les résidents marocains est désormais inévitable, d’où la nécessité d’un cadre réglementaire.

BAM entamera des discussions avec les régulateurs du marché des capitaux et des assurances

Selon Abdellatif Jouahiri, le gouverneur de la banque centrale marocaine également connue sous le nom de Bank Al-Maghrib (BAM), le projet de loi du pays sur la cryptographie est maintenant prêt et sera bientôt présenté aux parties intéressées. Dans ses commentaires qui auraient été faits lors d’une conférence de presse, Jouahiri a insisté sur le fait que le projet de loi vise à protéger les individus contre les risques liés à l’investissement dans la cryptographie.

Selon un rapport de Morocco World News, l’Autorité marocaine des marchés de capitaux (AMMC) et l’Autorité de contrôle des assurances et de la sécurité sociale (ACAPS) font partie des parties prenantes que la banque centrale devrait engager avant de prendre des mesures pour mettre en œuvre la loi proposée.

Commentant le parcours du BAM dans la rédaction du document ainsi que les discussions prévues avec d’autres régulateurs, Jouhari aurait déclaré :

Pour les crypto-monnaies, je peux vous assurer que le projet est prêt. Nous avons travaillé avec la Banque mondiale et le consultant pour y arriver. Les différents chapitres sont terminés. Maintenant, nous sommes engagés dans la discussion avec les différentes parties prenantes. C’est long, mais nécessaire pour permettre à chacun d’adhérer à ce projet.

Au début de 2022, le BAM a sollicité à la fois le point de vue du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale sur ce qui serait considéré comme les meilleures pratiques de réglementation de la cryptographie. En outre, la banque centrale aurait également créé un conseil chargé de superviser les réglementations régissant à la fois les cryptos et les monnaies numériques de la banque centrale.

En prenant ces mesures, le BAM semblait se préparer à un scénario où davantage de Marocains adopteraient la crypto. En fait, comme le suggère le même rapport, la banque centrale marocaine estimait que l’adoption de la crypto-monnaie par les résidents locaux était inévitable et qu’un cadre réglementaire était donc nécessaire.

Obtenez des crypto-monnaies gratuitement en cliquant sur ce lien
ou
Gagnez des intérêts sur vos crypto-monnaies en cliquant sur ce lien

Quelles sont vos pensées sur cette histoire? Faites-nous savoir ce que vous pensez dans la section des commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire