Le Canada Assiste À Une Recrudescence Des Escroqueries Liées Au Bitcoin

  • La Gendarmerie royale du Canada a signalé une augmentation des escroqueries liées au Bitcoin dans la ville de Burnaby. 
  • Les escrocs ont usurpé l’identité de la police, fait du chantage aux victimes et exigé une rançon Bitcoin en retour. 
  • Les autorités ont précisé que les forces de police au Canada n’acceptent pas le Bitcoin comme moyen de paiement.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Burnaby, un quartier de Vancouver, a signalé une augmentation des escroqueries liées au Bitcoin dans la ville. Les autorités policières ont noté que des escrocs ont appelé leurs victimes cibles et usurpé l’identité d’un membre de la GRC. Les escrocs ont ensuite faussement déclaré que la police avait un mandat d’arrêt contre la victime lié à une activité frauduleuse. 

Les victimes ont souvent reçu plusieurs appels de plusieurs numéros et on leur dit que si elles informent un membre de leur famille de ces appels, elles seront également arrêtées. Les escrocs ont alors demandé un paiement, demandant à la victime de déposer les fonds via un distributeur Bitcoin. 

La GRC de Burnaby a également averti que des escroqueries similaires avaient impliqué des auteurs prétendant provenir de l’Agence du revenu du Canada (ARC). Les autorités ont précisé que les forces de police au Canada n’acceptent pas Bitcoin comme moyen de paiement et ne demanderont jamais de dépôts Bitcoin ATM. Les autorités ont précisé que «cette arnaque a récemment coûté à un résident près de 15 000 CAD [11 000 $]». Des responsables de la GRC enquêtent actuellement sur deux escroqueries liées au Bitcoin dans le comté de Strathcona en Alberta, au Canada.

Laisser un commentaire