La part de Bitcoin au Canada a augmenté de 72% depuis 2016, selon la Banque centrale

La part de Bitcoin au Canada a augmenté de 72% entre 2016 et 2017, a révélé un sondage mené par la banque centrale du pays.

La mise à jour du sondage Bitcoin Omnibus Survey (BTCOS), publié récemment par la Banque du Canada du 12 décembre au 15 décembre, révèle que 5% des Canadiens possèdent le bitcoin, contre 2,9% lorsque la banque centrale sondage en novembre 2016. Bien que mineur en termes absolus, il représente néanmoins une augmentation relative de 72% en un peu plus d’une année civile, ce qui témoigne de la mesure dans laquelle la cryptomonnaie a saisi l’imagination des investisseurs durant le marché haussier de 2017.

Sans surprise, cette augmentation de la propriété s’est accompagnée d’un changement dans la principale raison pour laquelle les propriétaires de bitcoins canadiens ont choisi d’acheter l’actif. Au moment du sondage de novembre 2016, une majorité de Canadiens (39%) ont déclaré détenir la BTC pour des achats transactionnels, comme effectuer des paiements ou envoyer de l’argent à d’autres personnes. Par la hauteur du marché haussier à la mi-décembre. 2017 – quand, incidemment, les frais de transaction bitcoin ont gonflé à ce que beaucoup ont soutenu étaient des niveaux insoutenables – 58 pour cent des propriétaires de BTC ont déclaré qu’ils détenaient l’actif à des fins d’investissement.

La peur de manquer (FOMO) semble également avoir joué un rôle dans la possession de bitcoins, au moins pendant le marché fiévreux du T4 2017. A savoir, 12% des personnes interrogées ont déclaré que leur principale raison d’acheter BTC était: « Mes amis possèdent Bitcoin « 

Mais si la propriété reste relativement faible, l’enquête montre également que bitcoin a réussi à saturer la marque dans le Grand Nord Blanc. L’enquête BTCOS a révélé que 85% des résidents canadiens connaissent le bitcoin, contre 64% l’année précédente.

Cette prise de conscience peut en partie provenir du fait que le pays est devenu un important carrefour de l’extraction de cryptomonnaie dans l’hémisphère occidental, principalement en raison de l’abondance d’électricité excédentaire, de températures moyennes plus fraîches et de tarifs énergétiques abordables.

On ne sait pas très bien quand la Banque du Canada prévoit faire un autre sondage de suivi sur la sensibilisation au bitcoin, mais, à chaque fois, il sera intéressant de voir si le récent marché baissier entraîne une diminution importante de la propriété cryptographique.

Un autre sondage récent a révélé que 40% des investisseurs de crypto-monnaie en Ontario – la province la plus peuplée du Canada – ont déjà liquidé tous leurs enjeux de cryptoasset, suggérant peut-être que la propriété cryptomonnaie revient à son niveau de 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *