La Cour fédérale s’accorde avec l’IRS sur les transactions cryptos

Un tribunal américain a jugé légal que l’Internal Revenue Service obtienne des informations sur les utilisateurs de crypto-monnaies.

Un tribunal fédéral américain en Californie du nord a donné raison à l’Internal Revenue Service (IRS), permettant à l’agence d’obtenir plus de détails sur les transactions des utilisateurs sur l’échange Kraken. Le jugement a ordonné à l’échange de crypto-monnaies de présenter des informations à l’agence sur demande. L’IRS pourra désormais connaître l’identité des contribuables américains qui ont utilisé des crypto-monnaies en adressant une ‘assignation John Doe’ à l’échange.

Le ministère de la Justice a révélé que l’agence fiscale et des revenus était intéressée par des informations sur les contribuables ayant effectué des transactions en crypto-monnaies d’une valeur supérieure à 20 000 $ entre 2016 et 2020. L’IRS serait à la recherche d’un « groupe ou d’une classe de personnes vérifiable » qui aurait enfreint les lois sur les déclarations fiscales et les recettes internes en ne déclarant pas leur juste part de revenus.

L’IRS s’intéresse à cinq catégories de contribuables américains au total. Les activités surveillées par l’IRS consistent à déclarer un montant de revenu inférieur à celui réellement gagné lors du trading de crypto-monnaies et à gérer plus d’un compte tout en convertissant la monnaie en crypto-monnaies puis en monnaie souveraine sans aucun gain économique.

Kraken, de son côté, n’aurait pas commis d’activité illégale. L’IRS aura toutefois à cœur de vérifier que la plateforme d’échange s’est conformée aux obligations de tenue de registres comme les réglementations sur la connaissance du client. Dans les documents du tribunal, le commissaire de l’IRS, Chuck Rettig, a expliqué que l’assignation ‘John Doe’ avait pour but de dénicher les contribuables qui utilisent des crypto-monnaies pour échapper à la déclaration et au paiement des impôts.

Le procureur général adjoint de la division fiscale du département de la justice a affirmé que cette mesure permettrait à l’agence d’assurer le suivi des obligations fiscales des contribuables qui utilisent des actifs digitaux.

« Ceux qui effectuent des transactions avec des crypto-monnaies doivent remplir leurs obligations fiscales comme tout autre contribuable », a-t-il déclaré.

Ce n’est pas la première fois que l’IRS emprunte la voie de ‘l‘assignation John Doe’ concernant les échanges de crypto-monnaies aux États-Unis. L’organisme fiscal avait déjà adressé une ‘assignation John Doe’ à Coinbase en 2016. L’entreprise a été couronnée de succès puisque l’IRS a obtenu les informations de 13 000 clients utilisant l’échange.

L’échange fait l’objet d’une enquête depuis l’incident, bien que l’affaire ait été déclarée réglée. L’IRS a également adressé des ‘assignations John Doe’ à d’autres entreprises en dehors du secteur de la crypto. Le mois dernier, un tribunal fédéral du Massachusetts a autorisé l’IRS à délivrer une ‘assignation John Doe’ à la société technologique de paiements peer-to-peer Circle.

L’article La Cour fédérale s’accorde avec l’IRS sur les transactions cryptos est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire