Fidelity Investments négocie avec la SEC afin d’approuver le Bitcoin ETF

Des responsables de la société de services financiers ont rencontré en privé le principal régulateur pour défendre la proposition d’ETP Bitcoin de la société.

Le président de Fidelity Investments, Tom Jessop, a mené six dirigeants lors d’une réunion par vidéoconférence avec les membres de la Securities and Exchange Commission (SEC), le 8 septembre, afin d’expliquer pourquoi l’autorité de réglementation devrait approuver leur proposition de fonds négociés en bourse (ETF). La SEC a tardé à donner son feu vert, alors que le marché américain ne compte toujours pas d’ETF approuvés au niveau national.

Selon les derniers documents communiqués par la SEC à l’issue de la réunion, la société d’investissement a fait valoir qu’il existait un certain nombre de raisons d’approuver un produit négocié en bourse (ETP) le plus rapidement possible. Fidelity a cité le fait que les investisseurs seraient en mesure de tirer des avantages accrus de l’exposition au Bitcoin. Selon l’entreprise, l’approbation stimulerait l’innovation en matière de produits, notant également qu’avec la maturité du Bitcoin, le marché à terme du Bitcoin du CME a mûri.

Fidelity a également tenu à souligner que l’approbation d’un ETP Bitcoin réglementé par une plateforme d’échange ne devrait pas être subordonnée à la mise en œuvre préalable d’un ETP basé sur des contrats à terme Bitcoin.

« Nous pensons que les produits basés sur les contrats à terme sur Bitcoin ne sont pas une étape intermédiaire nécessaire avant un ETP Bitcoin ; les entreprises devraient être en mesure de répondre à la demande des investisseurs pour une exposition directe au Bitcoin par le biais des ETP Bitcoin de la loi 33, car le marché du Bitcoin est arrivé à maturité et peut les supporter. »

Bien qu’en août dernier, le président de la SEC, Gary Gensler, ait admis être captivé par la technologie blockchain, il a maintenu que son rôle était de protéger le consommateur. Gensler a déclaré que l’organisme de réglementation envisagerait d’approuver un ETF uniquement s’il se conformait aux règles strictes régissant les fonds communs de placement ou si l’ETF restait limité au trading de contrats à terme sur Bitcoin.

« Il existe un certain nombre de fonds communs de placement qui investissent dans des contrats à terme sur Bitcoin sur le Chicago Mercantile Exchange (CME). Je prévois qu’il y aura des dépôts concernant les fonds négociés en bourse (ETF) en vertu de la loi sur les sociétés d’investissement (’40 Act). Combinée aux autres lois fédérales sur les valeurs mobilières, la loi ’40 offre une protection importante aux investisseurs. Compte tenu de ces protections importantes, j’attends avec impatience l’examen par le personnel de ces dépôts, en particulier si ceux-ci sont limités à ces contrats à terme sur Bitcoin négociés au CME. »

Fidelity Investments est l’une des douze sociétés qui ont soumis des propositions d’ETF. La liste comprend également ARK Investment Management, VanEck, New York Digital Investment Group (NYDIG), Wisdom Tree Investments et SkyBridge, qui n’ont pas encore reçu d’approbation. Le produit proposé par Fidelity Investments s’appelle Wise Origin Bitcoin Trust. 

Nicole Abbott, porte-parole de Fidelity, a expliqué : « Un éventail de plus en plus large d’investisseurs cherchant à accéder au Bitcoin a mis en évidence le besoin du marché pour un ensemble plus diversifié de produits offrant une exposition aux actifs digitaux pour répondre à la demande. »

L’article Fidelity Investments négocie avec la SEC afin d’approuver le Bitcoin ETF est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire