Facebook s’engage à verser 50M$ pour construire un métavers « responsable »

Le fonds d’investissement est destiné à un projet de deux ans impliquant plusieurs partenaires clés dans le domaine de la recherche et de la technologie.

Facebook cherche à investir 50 millions de dollars dans un projet qui lui permettra, ainsi qu’à ses partenaires, de construire de manière « responsable » un métavers virtuel, a annoncé l’entreprise lundi.

Le « métavers » offre un espace virtuel aux individus, leur permettant d’interagir, de créer et de partager avec d’autres personnes ne se trouvant pas dans  » le même espace physique « . Les gens peuvent y travailler, passer du temps ensemble, apprendre ou même faire du shopping, le tout dans un monde virtuel.

L’environnement virtuel d’un métavers n’est pas un produit unique, a expliqué l’entreprise, qui a déclaré que l’idée globale pourrait être actualisée d’ici 10 à 15 ans.

« Il y a un long chemin à parcourir. Mais comme point de départ, nous annonçons le Fonds pour les programmes et la recherche XR, un investissement de 50 millions de dollars sur deux ans dans des programmes et des recherches externes pour nous aider dans cet effort. »

Facebook prévoit de collaborer avec des experts de tous horizons, du gouvernement, de l’industrie technologique et du monde universitaire aux groupes de défense des droits civils et aux organisations à but non lucratif. Selon le géant des médias sociaux, l’objectif est d’explorer la meilleure façon de construire le métavers.

Parmi les premiers partenaires, Facebook travaillera avec l’Organisation des États américains, Africa No Filter, Imisi3D et Women In Immersive Tech.

Le programme bénéficiera également de recherches externes indépendantes menées par plusieurs universités du monde entier. Parmi celles-ci figurent l’université nationale de Séoul, l’université nationale de Singapour, l’université Howard et l’université de Hong Kong.

Ensemble, les chercheurs et universitaires de ces institutions se concentreront sur des questions clés telles que la confidentialité, la protection des données, la sécurité et l’éthique. La question de la recherche d’une conception responsable et des opportunités économiques sera également importante.

Les amateurs de crypto-monnaies savent peut-être déjà à quoi ressemble un métavers étant donné le succès de projets comme Decentraland. La plateforme de réalité virtuelle basée sur Ethereum a été lancée en 2017 et ouverte au public en février 2020, les utilisateurs pouvant explorer, créer et trader.

L’article Facebook s’engage à verser 50M$ pour construire un métavers « responsable » est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire