Défis du MAS, FMI et de la Banque mondiale avec une CBDC pour particuliers

Le concours est conçu pour trouver des solutions de CBDC pour des individus, innovantes, qui augmentent l’efficacité et favorisent l’inclusion financière.

Les monnaies digitales des banques centrales (CBDC) sont de plus en plus adoptées, la plupart des gouvernements du monde étant désormais à un stade ou un autre du processus de développement des CBDC. Il reste cependant des obstacles à franchir avant de parvenir à une adoption massive. C’est ce à quoi l’Autorité monétaire de Singapour (MAS) tente de s’attaquer.

En partenariat avec la Banque mondiale, le Fonds monétaire international, l’Organisation de coopération et de développement économiques, la Banque asiatique de développement et divers organes des Nations unies, la MAS a annoncé hier le lancement d’un concours mondial de CBDC visant à trouver des solutions pour particuliers.

Le responsable FinTech du MAS, Sopnendu Mohanty, a expliqué : « Les banques centrales du monde entier explorent activement l’émission de monnaies digitales et sont confrontées à un large éventail de défis politiques et technologiques. Par le biais du Global CBDC Challenge, le MAS espère encourager les communautés d’innovateurs du monde entier à développer et à présenter des solutions qui peuvent maximiser le potentiel de la CBDC afin d’améliorer l’efficacité des services de paiement et l’inclusion financière, tout en respectant le mandat principal des banques centrales, à savoir la stabilité monétaire. »

Les solutions proposées doivent être rentables, accessibles à tous les utilisateurs et répondre à douze problématiques, notamment la décentralisation et la responsabilité, la récupération et l’anonymat, l’élargissement de l’accès aux services financiers et la protection contre les monopoles de données.

Les finalistes pourront tester et développer leurs solutions par le biais de l’APIX Digital Currency Sandbox, qui intègre les API de Mastercard, Partior, R3, Mojaloop Foundation et APIX. Parmi les autres partenaires techniques qui apportent leur support, citons Amazon Web Services et le projet de blockchain open-source Hyperledger.

Le directeur exécutif d’Hyperledger, Brian Behlendorf, a ajouté : « La communauté open-source d’Hyperledger et son expertise mondiale en matière de blockchain sont idéalement placées pour aider les participants à relever ce défi passionnant. Hyperledger dispose d’un certain nombre de technologies déjà déployées dans des projets CBDC. Nous recommandons un certain nombre de cadres Hyperledger DLT aux participants pour ce défi, y compris Hyperledger Besu, Fabric et Iroha. »

Les participants ont jusqu’au 23 juillet pour soumettre leurs solutions, qui seront présentées par les finalistes plus tard cette année lors de la journée de démonstration du Singapore FinTech Festival. Après cela, jusqu’à trois gagnants seront choisis pour recevoir un prix de 50 000 SGD (37 000 $) chacun.

L’article Défis du MAS, FMI et de la Banque mondiale avec une CBDC pour particuliers est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire