CryptoPunks signe un accord massif avec une société de talent à Hollywood

Larva Labs, l’entreprise à l’origine de CryptoPunks et d’autres projets artistiques de premier plan, a confirmé la conclusion d’un accord avec l’une des principales agences de recrutement d’Hollywood.

Le créateur de CryptoPunks, Larva Labs, a conclu un accord de représentation avec la United Talent Agency (UTA), selon un article publié dans The Hollywood Reporter. Cet accord permettra d’exposer divers jetons non fongibles (NFT) à l’industrie du divertissement et de la musique. Les projets artistiques Autoglyphs, CryptoPunks et Meebits bénéficieront de cet accord. L’agence de talents va, d’autre part, faire de nouveaux pas dans l’espace des actifs virtuels grâce à la propriété intellectuelle crypto-native de Larva Labs.

Matt Hall, cofondateur de Larva Labs, a révélé que l’entreprise était impatiente de travailler avec l’agence artistique. Il a ajouté que cette collaboration apporterait non seulement de la visibilité, mais ferait également grimper la valeur de la collection NFT. Dans un entretien accordé à The Hollywood Reporter, Lesley Silverman, qui dirige le département des actifs digitaux chez UTA, a fait l’éloge de cette collaboration.

« Je dirais que c’est l’une des premières occasions pour une propriété intellectuelle entièrement issue du monde de la crypto-monnaie d’entrer dans un espace de divertissement plus large, et ils l’ont mérité. »

Les détails de l’accord n’ont pas été révélés, mais le fascinant projet de crypto-art de NFT, CryptoPunks, pourrait apparaître dans des films, des émissions de télévision et même des jeux. Les deux autres projets pourraient également bénéficier d’une représentation médiatique similaire. L’accord de représentation couvre également d’autres domaines, notamment l’édition.

Les NFT ont suscité un énorme engouement, CryptoPunks se distinguant parmi les projets les plus intéressants et les plus emblématiques. Ce projet artistique a été lancé par Larva Labs en 2017 et présente 10 000 portraits individuels pixellisés créés par algorithme de différents personnages sur la blockchain Ethereum. Il convient de noter qu’il s’agissait de l’un des premiers projets NFT sur la blockchain.

Bien que les personnages se présentent sous la forme de petites figures pixellisées dans différents costumes, leur valeur a augmenté dernièrement. Cela s’explique par le fait qu’ils sont associés au style et à la richesse. Les CryptoPunks n’avaient pratiquement aucune valeur à un moment donné et certains étaient donnés gratuitement. Cependant, à l’heure actuelle, les punks les moins chers coûtent des milliers de dollars, tandis qu’à l’autre bout du spectre, les punks de collection les plus chers se tradent à coups de millions.

En fait, deux CryptoPunks ont atteint 16,9 millions de dollars lors d’une vente aux enchères organisée par Christie’s en mai, ce qui en fait l’un des plus grands échanges de NFT de l’histoire. Le dernier trading autour de ces punks de collection a concerné Visa. Le mois dernier, le fournisseur de services de paiement a déboursé environ 150 000 dollars pour le CryptoPunk n° 7610 – un avatar digital d’une femme avec une coupe mohawk et un visage vert.

L’article CryptoPunks signe un accord massif avec une société de talent à Hollywood est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire