Comprendre le Play-To-Earn

Le Play-to-Earn tend à révolutionner le monde du jeu vidéo. Le joueur n’est plus uniquement présent pour se divertir, mais participe à nouvelle forme d’économie appelée GameFi (combinaison de « Game » et « Finance »).

Le joueur se trouve désormais au centre de l’expérience en étant encouragé à gagner des cryptomonnaies et à les dépenser sur des exchanges ou dans le jeu lui-même. Un nouveau monde où les NFT s’intègrent parfaitement et jouent pleinement leurs rôles.

C’est quoi concrètement ?

Les jeux Play-to-Earn (P2E) sont des jeux vidéo basés sur la technologie blockchain. Le but est d’inciter le joueur à participer au maximum à l’expérience vidéoludique. Cette incitation nécessite donc la mise en place de récompenses sous diverses formes (cryptomonnaie, NFT, amélioration, bonus…).

Ces Play-to-Earn peuvent prendre différentes formes. Ils peuvent être « autonomes » comme Axie Infinity, c’est-à-dire qu’ils sont liés à leur propre univers de jeu. Soit, ils s’appuient sur un univers virtuel sous forme de Metaverse comme Runiverse.

Comment fonctionne le Play-To-Earn ?

Le modèle économique du Play-To-Earn est de récompenser les joueurs qui apportent de la valeur à l’écosystème du jeu. Pour se faire, le jeu est initialement gratuit (freemium). Il ne s’agit plus d’acheter un jeu ou de payer un abonnement, mais plutôt d’investir en temps dans le jeu moyennant des gains en retour.

À charge pour le participant de payer pour ajouter de nouvelles fonctionnalités, améliorer un personnage, récupérer du contenu ou de l’équipement ou simplement progresser plus rapidement dans le jeu.

Quelles sont les principales plateformes Play-To-Earn ?

Une multitude de Play-To-Earn émerge ces derniers mois. Les principaux sont :

  • Sorare : un jeu construit sur la blockhain Ethereum. L’objectif principal est de collectionner des cartes virtuelles de footballeurs pour participer à des compétitions. Ces cartes sont des NFT qui peuvent prendre de la valeur ou en perdre selon les performances du footballeur dans la vie réelle.
  • Axie Infinity : le jeu NFT le plus connu où l’on achète des créatures à faire évoluer pour participer à des combats.
  • My Neighbor Alice : le joueur se trouve dans une ferme et doit cultiver des légumes, élever des animaux, aller à la pêche, développer sa carte.

Les points forts et faiblesses du Play-To-Earn

Ce mode de jeu dispose de nombreux atouts en incorporant désormais une notion transactionnelle dans l’expérience de jeu.

  • Grâce à l’authenticité octroyée par les NFT, le joueur bénéficie de tous les avantages qu’offrent les technologies blockchain : Sécurité, authenticité et décentralisation.
  • Le concept même est d’offrir une expérience de jeu rémunératrice pour le joueur sous forme de rétributions en cryptomonnaies.

Toutefois le Play-To-Earn n’est pas sans risque et montre également quelques limites :

  • Pour générer du rendement, encore faut-il engager des investissements conséquents préalablement (achat de cartes, d’artefacts, d’équipements, de personnages…).
  • La sécurité n’est pas garantie au sein de ces jeux blockchain. Le plus célèbre Play-To-Earn Axie Infinity a été hacké pour un préjudice évalué à plus de 600 millions de dollars.
  • Ces jeux sont souvent soupçonnés d’être des schémas pyramidaux. Un système qui doit se nourrir de nouveaux utilisateurs pour alimenter les revenus des précédents joueurs. Ainsi, si les joueurs convertissent leur gain rapidement et quittent le jeu, le système n’est plus efficient.

Conclusion : quel avenir pour ces jeux ?

Si ces jeux constituent une réelle opportunité pour engranger de l’argent et consommer différemment l’univers du jeu vidéo, ils sont encore trop peu nombreux et manquent encore de maturité.

Ces jeux ne perdureront dans le temps qu’avec un ajout récurrent de nouvelles fonctionnalités, de nouvelles utilités aux NFT, pour maintenir les joueurs dans le jeu. À ce titre, le développement de Metaverses est peut-être la solution.

Laisser un commentaire