Cameron Winklevoss des Gémeaux affirme que les FNB «ne réinventent pas la roue»

Récemment, il y a eu beaucoup de délibérations sur les fonds négociés en bourse Bitcoin [ETF]. Jusqu’à présent, ce fonds d’investissement n’a pas reçu de commentaires positifs de la Securities & Exchange Commission [SEC] des États-Unis , c’est pourquoi l’ETF reste une incertitude pour l’avenir. En fait, la proposition Bitcoin ETF des jumeaux Winklevoss a été l’une des premières à être rejetée par l’organisme de réglementation américain.

Les fondateurs de Gemini ont été les premiers dans l’espace à demander un ETF Bitcoin . Leur proposition a été abattue deux fois; d’abord en 2013, puis à nouveau en 2017. Bien que la balle repose désormais sur le terrain de la SEC, les frères sont néanmoins confiants quant à leur proposition en 2020. Cameron Winklevoss a récemment déclaré au Financial Times ,

«Les FNB, historiquement, ont été une énorme bénédiction pour des industries comme le marché de l’or. C’est quelque chose que les gens comprennent. Les ETF existent depuis au moins 25 ans, donc ce n’est pas réinventer la roue, c’est créer GLD [le plus grand ETF d’or] avec bitcoin. Le public investisseur comprend ce produit. »

Bien qu’il ne soit toujours pas clair si la SEC approuvera un FNB Bitcoin à court terme, il sera intéressant de voir le sort de la proposition de fonds négocié en bourse ETF hybride d’obligations du Trésor américain déposée par le Wilshire Phoenix de New York.

La date prévue pour la décision de la SEC sur la proposition d’ETF de Wilshire Phoenix est le 26 février 2020. S’adressant à la même chose, William Cai, associé et responsable des fonds chez Wilshire Phoenix, aurait déclaré:

“Mettre notre produit ETF sur le marché des actions est essentiel pour élargir l’accès au Bitcoin de manière réglementée.”

CME et Bakkt ont été des acteurs majeurs du marché en termes de contrats à terme. Cependant, les gestionnaires de fonds spéculatifs d’actions ont été mis de côté. À la lumière de cela, William Cai a ajouté que les fonds spéculatifs ne peuvent pas accéder au marché à terme et que ces contrats peuvent ou non être des «instruments efficaces» en ce qui concerne le marché des actions.

Laisser un commentaire