Blockstream plaide pour l’utilisation du nucléaire pour un Bitcoin plus vert

Nous devons examiner les avantages potentiels de l’énergie nucléaire dans l’exploitation minière de Bitcoin, ont déclaré les experts

Le vice-président de la société américaine de production d’énergie renouvelable à faible coût GRIID, Harry Sudock, a déclaré que l’énergie nucléaire présentait une formidable opportunité d’agir comme solution aux problèmes des mineurs de Bitcoin. Un certain nombre d’importants acteurs de la cryptomonnaie se tournent vers l’énergie nucléaire comme réponse à la question de la consommation d’énergie de Bitcoin.

Lors du « Sommet virtuel Bitcoin et au-delà » qui s’est tenu hier, Sudock a abordé la pression croissante sur Bitcoin pour passer au vert en déclarant que l’énergie nucléaire pourrait introduire « d’énormes quantités de produits propres et sans carbone » dans les volumes d’energie utilisés pour miner Bitcoin.

L’exécutif a souligné que le discours sur l’utilisation des énergies renouvelables pour l’exploitation minière de Bitcoin s’est limité à l’énergie solaire et éolienne. Avec le manque de solutions viables en vue, il est temps d’examiner les avantages potentiels de l’énergie nucléaire, a déclaré Sudock :

« Le taux de croissance est en grande partie axé sur le solaire et l’éolien en ce moment, et c’est juste la réalité des programmes qui ont été déployés au cours des 8 à 10 dernières années. Mais ce que nous aimerions voir, c’est une expansion du nucléaire. »

Aux côtés de Sudock lors du sommet, le directeur de la stratégie de Blockstream, Samson Mow, a expliqué plus en détail la complexité de répondre efficacement aux préoccupations concernant les dépenses énergétiques de Bitcoin.

Mow a déclaré que la peur, l’incertitude et le doute conduisent souvent à des malentendus sur l’exploitation minière de Bitcoin en particulier et la production d’énergie en général. Ces facteurs sont à l’origine de « gros titres fous qui prétendent que Bitcoin va faire bouillir les océans », a-t- il ajouté.

L’expert a souligné que l’exploitation minière de Bitcoin représente un faible pourcentage de la consommation mondiale d’énergie. Il a déclaré que mettre fin à la stigmatisation entourant l’énergie nucléaire renforcera sa présence dans les discussions concernant les énergies renouvelables :

« Le problème est que nous avons régressé en tant que société où nous avons en quelque sorte rejeté l’énergie nucléaire et avons opté pour d’autres choses comme l’éolien et le solaire qui sont plus coûteuses, plus difficiles à générer et ne peuvent pas être produites en compagnie. »

Les commentaires concernant le potentiel de l’énergie nucléaire pour aider Bitcoin à devenir durable surviennent dans un contexte de surveillance mondiale croissante sur les opérations de minage.

L’article Blockstream plaide pour l’utilisation du nucléaire pour un Bitcoin plus vert est apparu en premier sur Coin24.

Laisser un commentaire