Audience sur la vente des jetons de Telegram reportée à 2020

Après que la SEC eut déposé une demande devant le tribunal fédéral le 18 octobre, leur demandant de rejeter la proposition de Telegram de refuser leur injonction , le tribunal fédéral du district sud de New York a reporté l’audience entre les deux parties à février de l’année prochaine. L’audience, initialement prévue pour le 24 octobre 2019, permettra de déterminer si la vente des jetons de Gram par Telegram était en violation des lois sur les valeurs mobilières et si des mesures devraient être prises contre le géant de la messagerie. Le document mis à jour se lit comme suit:

«IL EST ORDONNÉ que les accusés s’interdisent d’offrir, de vendre, de livrer ou de distribuer des« gram »à une personne ou une entité jusqu’à la conclusion de l’audience fixée par la Cour les 18 et 19 février 2020 (« l’audience »), sauf si: nouvelle ordonnance de la Cour ou accord des parties. À l’audience, toute partie peut demander à la Cour de maintenir ou de dissoudre la présente ordonnance. ”

Selon Telegram , SEC avait faussement identifié leurs jetons de Gram en tant que titres et avait affirmé qu’ils n’étaient pas assujettis aux lois américaines sur les valeurs mobilières ou n’en constituaient pas une violation. SEC a répondu que les arguments et les preuves fournis par Telegram n’étaient pas suffisamment convaincants pour clairement indiquer que le jeton n’est pas une sécurité. Ils ont également demandé à la cour fédérale de ne pas accepter la demande de Telegram de nier l’injonction qui leur était reprochée, affirmant que cela permettrait à la société de commettre de nouvelles infractions cinq mois plus tard et d’alourdir la charge de la SEC .

Telegram avait initialement promis aux investisseurs et aux consommateurs que sa chaîne de chaînes TON soit lancée au plus tard le 31 octobre ou qu’ils remboursent les fonds amassés lors de leur ICO. Ils ont depuis repoussé son lancement, ce qui a amené les investisseurs à s’inquiéter de savoir si cela pourrait amener Telegram à renoncer à son engagement de restituer ses investissements.

Laisser un commentaire